Tel est ton espoir...

jeremy01

Jérémy était un petit garçon de huit ans…
Aux cheveux blonds très longs d’un Ange,
Aux yeux noisette qui voyaient tout en nuances de gris,
Jérémy était daltonien pour la Vie…
Il nous décrivait le Monde et la Nature par des teintes,
De celles aux tonalités oppressantes,
Jusqu’à celles du Soleil, éblouissantes.

Nous avons rapproché nos deux mondes de couleurs par un code étonnant:

Le ciel bleu d’été   était « comme » les yeux de sa Maman,
La pureté du blanc était « comme » la blouse des infirmières,
Le jaune pimpant   était « comme » le Soleil du dessin de sa grande sœur,
Le vert printemps  était « comme » les courbes sur l’écran de son moniteur,
Le rouge amusant  était « comme » le nez du clown qui sourit en tenant une orange…

Ces images décrivaient des couleurs…Un merveilleux mélange…

Un jour j’ai senti que Jérémy n’allait pas bien…
Il voyait tout en noir et pleurait de se retrouver seul.
Jérémy était devenu « comme » aveugle...
Il est parti un matin, doucement sans nous le dire
Pour aller jouer et courir sur la face cachée de la Lune
Où la luminosité et les couleurs sont celles des Etoiles.

Je sais qu’il passe en secret la tête sur un des côtés,
Pour admirer longuement le ciel bleu d’été de la Terre,
Ce bleu rayonnant qu’il reconnaît des yeux de sa Mère…

Quelques fois, quand le temps est à l’orage,
Je vois alors la Nature se draper d’une étoffe grise,
Et je m’amuse à colorier toutes les formes sans couleur,
Avec un code étonnant … De douceur…
A chaque éclair ma palette se renouvelle, et quand vient la nuit,
Le nombre de couleurs devient immense, devient infini !
Alors je peins une toile exubérante et vivante… La Vie !