nuitdenoel

les trois jeunes hommes se tenaient debout devant la grange, n’osant faire le moindre geste.

Chacun d'eux portait un présent dont l’un étincelait à la lune. Ils s’interrogeaient du regard et enfin se décidèrent à pousser doucement la porte. Immobiles sur le seuil, le cœur battant, ils immortalisaient la scène.
Faiblement éclairés par deux petites lampes à huile, un homme et une femme se tenaient de chaque coté d’une mangeoire dans laquelle dormait un enfant tout nu sur la paille, le corps simplement couvert d’un lange blanc. Au fond de l’étable, ils distinguaient à peine une vache et un petit âne gris.
Dans le mouvement qu’ils firent pour s’approcher, le frottement de leurs amples vêtements soyeux alerta la femme qui s’empara de l’enfant et le serra contre elle pendant que l’homme s’était levé d’un bond et se saisissait d’un bâton. Aussitôt les trois intrus s’agenouillèrent et l’un d'eux fit un signe de paix avec sa main et déclara très vite :
- Nous vous en prions, ne soyez pas effrayés. Nous ne voulons aucun mal à l’enfant ! Notre voyage a été très long pour vous rencontrer…
Et il raconta le mois passé à traverser le désert, conduits par la Prophétie, jusqu’à cette modeste étable de Bethléem. Si ce n’était le signe invisible dans le ciel, tout concordait. Pendant qu’il parlait, la femme avait relâché un peu son étreinte et le lange couvrant l’enfant s’ouvrit en dévoilant son corps…
- ...
- Mais… C’est une petite fille ! Déclara l’homme le plus proche de l’enfant.
- Oui, dit très émue la maman. Je vous présente Marie…
L’homme interloqué resta silencieux quelques secondes, puis se tourna vivement vers son compagnon qui se tenait à sa droite.
- Avec tes conneries Melchior, de nous presser tout le temps ! ON EST TROP TOT ! Tu comprends ça ? TROP TOT ! Pardonne moi, mais des fois tu fais vraiment chier Melchior…!

Et voilà… C’était ma Bénédiction Ubu et Tordue… Je vous souhaite plein d’Amour en cette journée…


viergeenfant




Mais avant de vous laisser à vos familles, je voudrais vous montrer une dernière petite chose... Elle est là, bien visible sur cette image...
Bien plus précieux que la myrrhe ou l'encens ou l'or, les enfants recoivent un présent merveilleux le jour de leur naissance.
Offert par le Roi et la Reine Mage, c'est... La Vie...
Je crois qu'on peut les fêter aussi...