ellecoiffy

 

Elle-Groggy est à un clic de ciseaux sur cette bannière…
Bannière que j’ai brushinguée pour l’occasion qui était trop belle… ;o)

Voilà ce qui m’arrive comme un cheveu sur la tête…
Voilà ce que m’adresse une voisine qui ne manque pas de « toupet », comme j’ai pu en juger sur la photo dans la colonne de gauche… :o)
Encore un questionnaire ?
Pas tout à fait…
En tout cas pas dans la veine habituelle de ce qu’on découvre sur notre planète blogosphèrienne… Je réponds aujourd’hui à un acte de création qui va plus loin que le simple jeu de découvrir les rédacteurs ( et trices) qui ont blog sur rue et autoroutes de la communication.
C’est Elle-Groggy qui s’est collée à la réflexion, et qui m’adresse de quoi exprimer des sentiments qui s’inscrivent dans l’originalité de domaines sensibles. Domaines qui nous touchent tous très profondément… Qui nous touchent à plein dans la fibre… (Et pas que capillaire…)

Vos amis et vous :
Chiffre dérisoire, mais sincère, je les compte sur la main d’un ébéniste à la retraite… C’est peu, mais inscrit dans l’intense annuel… Pas besoin entre nous de quotidien pour se dire : «  je suis heureux de te voir, t’as pas changé, juste tes cheveux blancs ». Je sais que cette remarque ne va pas le vexer mais qu’elle provoque en lui un émoi sincère de constater ma tristesse. Mes amis, comme ma famille, je  veux pas qu’ils vieillissent…
Ils sont là je le sais… Comme eux savent bien que je suis là…

La famille et vous:
Ça ne l’a pas toujours été… Mais maintenant on se dit tous « je t’aime » et on l’écrit… C’est important et une sacrée avancée que ma pudeur de garçon se soit effacée…Il était temps je crois...

On choisit ses amis, pas sa famille -> Verdict :
Je suis heureux de ma famille. On a partagé de tels moments…
Il y a des drames dans des familles qu’il faut soulager et dont la résolution est en bute à des mutismes et des aveuglements cruels et néfastes.
J’ai l’impression que dans certains conflits familiaux la communication n’est autorisée qu’à travers les attentes des uns envers les autres… Comme c’est le cas d’une relation client fournisseur. On peut tous choisir sa famille. Les enfants peuvent choisir de reconnaître leurs parents quand eux-mêmes reconnaissent leurs enfants. Et vice versa…Et je ne parle pas d’état civil là ! Seule l’intelligence du vrai doit être.

Deux choses que vous aimeriez que l'on cesse de rabâcher :
On ne pouvait pas faire autrement…
(Et bien si justement ! Tu pouvais faire avant et pendant! Si tu voulais bien utiliser autre chose que la patate que tu as dans le cerveau… ! )

T’as vu le  journal de treize heures… ?
( Non ! Et si j’avais la télé, je zapperais ces conneries en "boucles-instantanées-sensationnelles" données sans réflexion et qui noient la pureté)

Deux choses que vous aimeriez entendre :
J’entends toutes sortes de belles choses, mais ce que je préfère est :
Ce qu'il nous manque  c'est souvent la motivation...
(J’adore ! ça me fait réfléchir et partager des idées pour trouver de la motivation )

Nous sommes cantonnés à écrire au milieu de la page...
Parfois on peut déborder dans la marge...
Mais sans sortir du cahier… (ça changerait de "fais pas ça !")

Deux de vos contradictions :
J’aime bien l’humain, mais je le hais…
Je voudrais tant le comprendre…
J’aime beaucoup la Nature, et parfois je la déteste…
Je voudrais tant l’apprendre… Et ne jamais la rendre…

Ces deux vies terriennes peuvent offrir le plus désastreux, mais aussi le plus beau…

Vous dans un an :
Je me vois bien écrire : comment tu vas l’appeler celui là Nan’… ? :o)

La voyance et vous :
Pure élucubration vénale, tricheuse, et voleuse ! Mais….
A coté de la voyance, à l’autre bout,  il y a l’astrologie qui est "perçue" comme un art divinatoire. Je ne peux pas être formel, mais des évènements sont prévisibles dans le thème astral de naissance. Prévisibles mais non fatals car pouvant être modifiés par la conscience et la volonté.
Le destin parachuté par la voyance n’existe pas. Notre destinée découle du caractère et de la volonté de chacun.

Deux véritox ou intox :
Est-ce que c’est vrai ? :o)) dites moi… !

Quand on a la perception que le soleil se lève à l’ouest…
C’est qu’il va être temps d’aller se coucher…

Quand on a la perception que le soleil ne se lève pas à l’est…
C’est qu’il va être temps d’aller… se recoucher.

Et une troisième toute mignonne :
Quand la Lune écrit la lettre «  C «  dans la nuit,
C’est qu’elle va dormir dans quelques jours…

Dernière gaffe à votre calendrier :
J’ai laissé « traîner » une photo de moi sur le Net…
Et moi qui croyais que j’étais dans un film :  « l’ami de la coiffeuse… »
J’en suis tout… Marri… :o)
Je ne suis pas gaffeur je crois...Si on considère que gaffer est une inattention...

Allez, on a tous une p'tite part de démon en nous, vous aussi. Si l'on vous dit, allez y là maintenant, vous pouvez faire la plus grosse bêtise actuelle dont vous rêvez de faire, mais que votre coté ange vous interdit :
Bon d’accord ! Voilà une petite part de Démon gentil, que mon coté Ange méchant m’interdit de faire… ;o)
Balancer une bombe logique dans les ordinateurs des « grands diseurs ». Etres pédants et dénigrants pour la seule forme des circonstances leur permettant de briller, croient ils, à peu de frais…
J’imagine un virus « marrant » qui écrirait le contraire de ce qu’ils frappent sur le clavier… Ils seraient alors obligés d’écrire le bien pour afficher le mal… D’écrire le vrai pour afficher leur faux !
On peut rêver… Je viens de le faire et c’est bon… Just dream it !:o)

Allez, imaginez que vous êtes ce p'tit démon, demandez à cinq personnes de vos liens de répondre à ce questionnaire SUR LEURS BLOGS !
Elle-groggy : Parce qu’elle rit, elle prend des croix, elle rit encore… :o)
Zébu : Pour qu’elle nous donne encore ses mots…
Shakti : Parce qu’elle est ma Petite Sœur harmonique…
Little Sun : Parce qu’elle…est un petit soleil...
Carpofolo : Parce qu’il est un garçon qui a à dire…

Et puis tous « mes  autres », qui choisiront une question/inspiration à développer dans l’émotion…

Merci Elle-Groggy, je t'embrasse  ;o)