serge_clown

Comme si les saisons duraient un temps très court, très très mobile,
Je reçois certains de vos textes comme le ferait une personne débordée
Qui se dépêche de cueillir et d’emporter tout ce qui passe à sa portée…
Cette personne n’a pas toujours le temps de s’arrêter,
Elle ne remplit pas son panier, il y en a trop à ramasser…

Elle fait des tas énormes un peu partout et elle revient pour tout compter,
Mais elle ne prend pas le temps de finir, déjà elle est repartie… Pressée…
Alors des fois elle se désespère, elle regarde au dessus de ses tas…
Il y a tant de choses encore à découvrir, et elle les aperçoit là bas…
Sa prière adressée au temps pour qu’il s’arrête est expédiée à toute vitesse,
Le signe de croix est encore dans sa main
Que la grande personne court sur le chemin,
Les yeux tout illuminés de ce qu’elle vient à nouveau d’observer…

Je crois que ces (mes ?) joues doivent être très rouges en fin de journée…

Il y a quelques mois, j’ai imaginé un conte sur le temps qui nous dépasse…
En voici un extrait, c’est l’histoire du Clown aux habits de bonbons…
(J’ai coupé et simplifié la lecture… Peut être aurai je un jour « le temps » de le finir pour le lire à mes petits enfants…)

Le temps de chausser mes lunettes… Voilà je suis prêt… Je vous raconte…

Il était donc une fois, un Clown qui connaissait une petite partie du Monde Enchanté…

Il y vit depuis des années à observer les étoiles, à jouer au Petit Prince de l’Univers dans lequel l'esprit et l'élévation l'emportent sur le bassement terrestre. Mais il arrive un moment où l'attraction ne suffit plus à retenir son âme dans l'atmosphère, là où les rêves de ce Clown se détachent et se cachent…

Hélas ! Au delà de la troposphère, dans cet infini parfois invisible, un Alien guette. Il profite de ce voyageur intrépide, mais isolé et fragile. Cet Alien a t’il un coeur, une âme, des envies, des peines?
Nul ne le sait ... Sauf peut être sa victime ... Mais un peu tard…

Et quand pour la première fois le Clown a enlevé son costume et a voulu se démaquiller, ce qu’il a vu dans la glace l’a effrayé… D'un regard dans ce miroir il a aperçu … L’Alien…
Mal rasé, peu présentable, il a pris une comète dans la figure !
Persuadé de le connaître, de l'avoir déjà vu ... Et pour cause !
L’Alien c’est lui !
Lui qui a pris le visage du Temps qui passe ! Et qui a bien vieilli…

Heureusement, la Guilde des Fées est sur le qui vive.

Les Fées ont perçu un affaiblissement dans le Monde Enchanté et ont envoyé un étrange communicateur sur la Terre, qui en arrivant trop vite a traversé une fenêtre et la faite exploser en petits bouts de verre…
Encore tremblant de cette peur, le Clown a observé cet objet en forme de pierre de toutes les couleurs, et lui a parlé longuement en racontant sa détresse…
Une voix lui a alors répondu…
Surpris, le Clown a lâché la pierre qui est très fragile quand elle parle et elle s’est cassée…

Alors c’est la panique dans la Guilde !
Vite vite vite ! Toutes les libellules et les Lucioles doivent retrouver cette personne,  a priori un Clown qui est très malheureux et qui manifestement connaît le Monde Enchanté……  Les Fées se tiennent prêtes… Elles attendront le retour des petites chercheuses…

[Une libellule est entrée dans une maison…]
[C’est maintenant le Clown qui raconte… Il a vu la petite créature…]

Une petite libellule est arrivée,
Etrange ! Je la surveille, très étonné…
Elle s’est posée un peu ici, là haut, là
Et maintenant elle marche en bas…
Ses petites ailes sont croisées dans son dos,
Elle se promène elle inspecte le « château »…
Au milieu des morceaux de verre
Elle est fatiguée mais elle persévère…
Ah ! Elle fait une grimace,
Quelque chose la tracasse…

 

Elle en fait le tour, c’est gigantesque !
Ce n’est pas courant, un peu grotesque,
Mais que font ses chaussures dans le living room ?
C’est un vrai cirque ici.. Mais oui ! C’est au Clown !!!

 

Elle a trouvé !!!
Elle est heureuse, elle vole de toutes ses ailes…
Elle vient vers moi toute vrombissante, elle pantelle
Elle n’a plus de souffle mais elle parle si vite
Je ne comprends rien, il faut qu’elle m’explique…
La promesse faite à Clochette sa grande Fée,
Le papillon qui était si beau mais qu’elle a laissé,
Trouver cet endroit où sont des pensées magiques…
Elle a une petite larme à ses yeux magnifiques
Elle est si rayonnante d’avoir trouvé, enfin !
C’est sa première mission de petit Lutin…

Un peu inquiet, je l’observe quand elle s’est calmée…
Elle est assise, les ailes autour de ses jambes repliées,
La tête posée sur les genoux. Je la sens exténuée…
Je ne peux la laisser repartir…La nuit est tombée…
Alors je me lève je marche de ci de là, les mains derrière le dos,
Il y aurait bien une solution…

Et si vous étiez la petite Libellule !
Au milieu des morceaux de la vitre (ou de l'écran…) que vous avez fracassé avec un communicateur Internet de toutes les couleurs ?
Vitre vitre vitre ! Je vous embrasse !

Reste à trouver qui est le Clown sur la photo…
Elle_Groggy et Carpofolo z’avez une idée ?

PS :
Manger un Clown…
Mais évitez les Clowns tristes,
Sont un peu salés…Les larmes certainement…