ame_des_jouets

 

    Difficile de ne pas déjà remarquer les rayons de Noël qui sont chaque année de plus en plus étalés dans les grands magasins… On entend souvent les mots « d’usines à rêves marchands », c’est vrai je le dis moi-même, mais j’aime bien passer outre cette idée et parcourir les allées pour m’y promener en simple visiteur.  Mes enfants sont grands, Oulala ! Immenses devrais je dire, et une balade dans les rayons est un voyage à travers les âges traversés par mes petites têtes blondes qui sont devenues de toutes les couleurs (jusqu’au gros rouge qui détache… Sourire) et dont je me souviens encore des yeux tout écarquillés.

A chaque anniversaire ou Noël de nos enfants
C’est une année nouvelle qui nous les prend.
Il s’enfuit vite le temps des layettes
Le temps des câlins après la toilette
Celui du bruit des lèvres posées sur leur cou,
Le temps des bisous, des jouets et des joujoux…

Leurs petits joujoux !

Ils sont encore là, rangés sur une étagère,
Dans la chambre où ils traînaient par terre.
Ils ont participé à mille contes
Joué mille personnages
Dévalé mille escaliers
Consolé quelques chagrins.

Ils étaient dans toutes les pièces
Encombrant toutes les tables
Tendus comme des pièges
Envahissant le moindre recoin.
Ah ça ! Ils en ont fait des allers et retours
Du salon à la chambre
En passant par les toilettes
Où je repêchais les moins aimés.

Et puis soudain tout s’arrête…
Plus aucun ne bouge ni ne respire…

Ils deviennent immobiles, simple matière
Que ne comblera  plus que la poussière.
L’un a perdu son œil, l’autre sa roue
Ce qui faisait leur santé de rêve s’est en allé.
De leur âme de chose, les enfants se sont lassés.

Du bout des doigts, de la même manière
Je leur donne un peu de vie à nouveau
En imaginant que les petits propriétaires
Reconnaîtront leur bruit et reviendront.
Mais rien ne se passe…
Les petits propriétaires sont devenus grands.
Ils ont d’autres choses à faire de bien plus intéressant.

Chacun de ces objets et joujoux a une histoire
Des moments de vie exaltée jusqu’au soir
Quand enfin ils étaient lâchés pour un peu de sommeil.

Sans bruit, dès que la petite respiration était régulière
Je rangeais les jouets dans le coffre ou sur l’étagère.
Qu’un jour ils n’ont plus quittée…
Peut être se sentent ils un peu seuls, abandonnés.
Eux aussi…

Il y a quelques minutes, absorbé par les souvenirs
M'est venue l' idée de refaire un joli paquet
Dans lequel j’envelopperai leur jouet préféré.
Mais j’ai peur que l’émotion soit un peu forte…
Déjà que d’y avoir pensé…

 J’ai l’air d’être un peu nostalgique comme ça, mais j’ai quand même de grands sourires en me relisant… Après tout, ces temps du passé sont heureux, la motivation était de faire plaisir et d’offrir.

Et pour finir une petite pensée…

Ici, dans le grand magasin, tout est jouet d’avance,
et on n’y peut rien changer disait presque JJ Goldman…
Le tout est de ne pas céder à la tentation,
et de nous délivrer du mal…Que nous "amen" les Publicitaires… ;o)

 Quelques soient nos moyens, l’important est le soin qu’on apportera à choisir précisément avant d’offrir, en faisant l’effort d’imaginer que l’argent n’est pas tout.
Le présent le plus humble est souvent le plus lourd de sentiments…

.