colombe_paix_045

paix_enfance_0031

Ce qui me conduit dans ce billet c’est la force du regard que j’ai découverte dans cette image.
La force de ce qui s’en dégage…
Ici il n’est plus question d’écriture… Mais d’Amour et d'Enfance bafoués…

Ton regard…

J’ai toujours défendu les valeurs innocentes de l’enfance, qui sont un merveilleux cocon dans lequel j’ai préservé mes enfants de mon mieux. C’est vrai que j’aurais pu mieux faire, mais à l’époque, j’étais un autre, un peu moins instruit des particularités de la psychologie nécessaire pour accompagner leur éducation ou leur formation de futurs adultes.

J’ai déjà trouvé une bonne excuse,
Mais elle ne soutiendra rien face à ton regard…

Tous les enfants ne bénéficient pas de la même éducation, ne vivent pas les mêmes évènements, ne subissent pas les mêmes souffrances. Les horreurs de ce monde dans les média les frappent de plein fouet et ils assistent en spectateurs à ce que les autres humains et les enfants subissent en tant qu’acteurs. Cette réalité les rattrape au quotidien, une réalité forcenée et agressive, immonde et criminelle agissant comme un appel à refuser et à se révolter jusqu’à faire exploser le cocon qui les tient prisonnier. Prisonniers hors de la réalité qui entoure la bulle qui les protège.
Dans ce regard, comment ne pas faire un voyage qui dans une fulgurance, traverse toute l’Histoire de l’Humanité pour se placarder en force sur l’âme des spectateurs. Vous et moi…

Qu’est ce qu’on t’a fait petite fille ?
Que fait on de ton avenir ?

Nous tous, parents et familles
Vous tous, professionnels et politiques
Saisissons bien le regard de cette jeune fille
Saisissons le bien, allez allez un peu de courage
Saisissons le bien quand nous ne savons pas saisir sa main…

Ton regard a perdu toute innocence il est devenu accusateur.

Qui peut croire encore que les enfants sont incapables d’accuser tout le mal qui leur est fait ? Le mal qui leur est fait à eux et à leur futur puisque cette photo a été prise lors d’une manifestation pour la sauvegarde de notre, votre, leur planète.

La Paix est défigurée sur le masque de ton regard si dur.
La douce colombe a disparu… Assassinée...

Ces yeux ne sont plus ceux de l’enfance mais ceux d’un juge. Un juge qui n’a plus de peine, mais qui est devenu celui de l’application des sentences à l’encontre de tous les criminels.

Difficile de soutenir ton regard et de ne pas se sentir visé,
Le grime peint en rouge, tourne rond,

Mieux que l’avenir qui devrait t’appartenir.
La Paix aujourd’hui, comme la justice, brandit un glaive,

Deux lames acérées sorties de tes prunelles.

Je libère une colère légitime face à l’enfance que je devrais voir ici, mais qui a été volée. Je pense que nous devons tous nous sentir impliqués dans cette projection sans complaisance. Suivons ce regard, mais ne tournons pas la tête, c’est à nous qu’il est destiné…

Petite fille déjà trop grande,
Tu as grimé ton visage avec un signe de Paix
Mais dans tes yeux il y a une déclaration de guerre…
Au milieu des doutes de ton avenir trop sombre…
Dans tes yeux, plus jamais ne passera une ombre...

Un jour pourras tu nous pardonner ?
Le voudras tu, ou bien est il déjà trop tard?

paix_enfance_003

Elle a grimé son visage avec un signe de Paix
Mais dans ses yeux il y a la Guerre...

 Au milieu de tous les doutes de son avenir trop sombre
Dans son regard, plus jamais ne passera une ombre… De pitié…



Cliquer, fermer les yeux, écouter, réfléchir, ouvrir les yeux, regarder...

pacte_ecologique