t_l_thon

 

La Vie elle est magique !
Nous le disons tous, elle est un vrai conte,
Une prodigieuse et très riche inspiratrice...
Elle en vaut la peine, malgré les peines...

Mais la Nature est capricieuse parfois,
Elle rechigne à donner l’indispensable...
Alors se déclare un mal sournois,
Un désordre maléfique et impensable…

Dans le nid patiemment construit
L’enfant paraît dans un nuage de bonheur...

Mais où disparaît toute la magie
Quand dans le berceau, l’enfant meurt ?

La Vie elle est comme ça, pleine de paradoxes insensés qui sont sans une même âme continue. Un jour elle est intense et enchantée, pleine de force, d’optimisme et de combativité, et une nuit elle vient pour tout détruire en profitant de notre absence quand nous sommes au sommet de nos rêves…
C’est une terrible leçon d’humilité, une soumission à l’insoutenable que des parents accueillent en une douleur infernale contre laquelle ils ne peuvent  rien, malgré les sentiments et les sciences des humains.

Je me souviens du couloir de l'hopital, et du premier message que m’avait confié un gentil pédiatre qui se tenait devant moi les bras ballants le long du corps.  Il m'a dit quelque chose comme:  "Le pire est inéluctable"...
C’est ainsi qu' à partir de cette abomination rendue possible,
entre deux hospitalisations, j’ai été poussé à faire de chaque instant de répit un grand moment de bonheur, une fabrique de souvenirs. Des bons, des beaux pour l’après… Quand chaque jour, intérieurement je faisais mes adieux…

Aujourd’hui c’est le Téléthon…
Pour l'AFM, mais aussi pour TOUTES les autres maladies génétiques.

C'est une manifestation de média qui compte encore bien des détracteurs, mais qui continue à me donner l’envie de devenir un lion vivant et affamé, un lion à l’instinct de survie sublimé par la générosité des DONS d’une partie de l’humanité qui insuffle l’espoir pour les autres enfants et parents du futur.

Il est trop tard
pour ceux qui se sont tapés la tête contre les murs en hurlant pour expulser ce que leur esprit venait d’enregistrer, mais tous les autres qui pleurent  maintenant ou qui pleureront dans l'avenir ont besoin d'une chance de contrer un mal génétique que la Nature insouciante laisse passer pour un calvaire…

Il  faut croire à cette chance,
Pour détruire cette pensée qui brûle le cœur des parents désemparés :

"Mon enfant, celui que j’ai aimé le plus au monde a-t-il souffert…?"

Ont ils souffert ces Enfants, ces Anges qui laissent un lit vide...?
D'autres souffriront ils...?


.
.