bonne_annee_2007

Depuis un an, chacun de vous a laissé ici, une marque pour baliser son chemin.
Pour lui permettre de revenir ou pour disparaître aussi vite qu’il est passé…

C’est à mon tour, aujourd’hui, de laisser une trace… Un sillon encore un peu de travers, mais qui a la profondeur du partage sans arrière pensée… A vous tous, je veux dire que les informations qui me lient ne sont pas seulement des adresses dans la colonne de gauche du blog Amourpointcom. Certains éléments qui caractérisent ces liens, sont cachés à un autre endroit qu’il est difficile de cliquer…
Pour trouver cet endroit, il faudrait enlever le capot du blogonaute que je suis, et s’attendre à trouver un étrange système…Palpitant…

Juste avant mes vœux, je tiens à vous faire part de ma résolution principale.
Elle tient en une affiche de cinéma un peu trafiquée [Pardon cher James Bond, tu vas me haïr ;o)] et en une phrase que j’exploiterai au cours de cette nouvelle année pour tous ceux qui ne connaissent pas la haine et la colère, ou bien qui les refusent, mais qui sont épris de la vie et trop timides pour l’exprimer…

Parfois on s’interdit de faire ce que l’on a envie de faire,
Et on espère que les autres comprennent qu’on en a l’envie…

Meilleurs Vœux à Tous !!!!

C’est à toi James !! Vas y ! Tire des bisous, pendant que moi je tends les fleurs…

Cette année est placée sous le signe du 9… 2 + 0 + 0 + 7 = 9 !!!
D’après les numérologues, c’est la fin d’un cycle et c’est le signal pour tous
Que nous allons pouvoir moissonner abondamment tout ce que nous avons semé
Et que nous allons encore semer, pendant et après la récolte...


Cette année c’est celle du bond en avant. Bond…James Bond !

 bonne_ann_e_2007


Bonne année à commencer par "à moi même"...
Parce qu'il n'y a pas de bonne raison de souhaiter à tout le monde,
Et de s'oublier en route !
C'est çui qui dit qui y est aussi !
Et c'est de cette manière là que je souhaite vous entendre,
Avec au fond de la voix, un estomac de lion...

Chers petits tracas de toutes sortes, affutez bien vos attaques,
Car cette année on va faire dans le repas lourd... James Lourd...


.
.