Et voici la suite... J'ai pas été trop long hein! ;o)

porte_resolution_004


C'était pour Merlin la seule solution...
Les enfants devaient retourner dans la forêt et ouvrir la Grande Porte des Résolutions…Ensemble.

D’un étrange coffret Merlin extirpa une clé scintillante d’ors bleus, et la donna à la jeune fille à qui il serra la main dans les siennes. Il lui raconta ce qu’ils devaient faire quand ils atteindraient la Grande Porte. Cette clé permettait de l’ouvrir et de délivrer la rivière qui était prisonnière… Sans l’énergie de cette vie fluide qui emportait dans ses flots les milliers de résolutions à venir, le monde allait se dessécher…Il fallait aller vite, très vite ! Toute la Vie sur la Terre était en grand danger… Toute l’Envie risquait de disparaître !

Après qu’ils eurent quitté la chaumière, se tenant par la main et accompagnés de la petite Luciole qui très suspicieuse ne cessait de se retourner, Merlin resta pensif devant la cheminée…

Il posa une nouvelle bûche de vieux chêne dans le foyer, et souffla sur les braises jusqu’à ce que les flammes grandissent à nouveau pour réchauffer ses mains qu’il offrait au feu, paumes ouvertes. C’est alors qu’il remarqua un dessin sur le sol…
Dans la poussière des cendres, un des enfants avait dessiné une forme aux contours un peu grossiers. Il sourcilla, se détourna de l’âtre et s’approcha de son grand livre…
Son Grimoire relatait des histoires que seul Merlin pouvait expliquer. Il tourna une page puis encore une autre. Il cherchait une histoire dans laquelle un avion s’était perdu en plein désert sur une terre inconnue. Le pilote avait survécu fort heureusement, mais cette chance inouïe relevait d’un étonnant mystère encore inexpliqué.
On avait trouvé un curieux dessin sur le bout de l’aile de l’avion.
Merlin se leva gravement,  revint vers la cheminée où se trouvait le dessin sur le sol… Il était le même que celui décrit dans son grand livre…
Ce dessin était une Envie que seul un esprit pur, innocent, pouvait exprimer…
Son sourire alors, rassura le Grand Duc… Quelque chose, mais quelque chose de bien, allait arriver…

Et voilà, je referme pour aujourd’hui le Grimoire de Merlin.
Ce livre est en nous tous, il est le gardien de nos mémoires d’enfant…
Il est le gardien de toute la magie qui trop souvent nous fuit...
Il manque, vous l’avez certainement découvert, un de mes anciens personnages dans cette histoire… Le clown aux habits de bonbons ! Mais d’après vous, qui m’a raconté cette histoire dans un vieux cirque abandonné?

Allez ! Il faut dormir maintenant… Demain il y a tant de choses à faire… à décider résolument… à tenter et à réussir avec la même force…
Je laisse juste la petite Luciole au dessus de votre lit…Elle veillera sur vos rêves… Qui sait, elle les partagera peut être…
Mais chuuuuuutttttt….


Meilleurs vœux à tous mes liens (bisous mes liens !!!),
mes visiteurs, et… Tous les autres !


PS : Quand je souhaite les meilleurs voeux, sachez bien qu’aucun de ceux là ne peut se décrocher avec la Lune. Ou alors, et c’est toujours dans le domaine de ce fameux possible que tout le monde peut tenir, piochez ( comme au jeu des sept familles !) au plus profond de vous, le mental et les bras assez immenses pour le faire, …Et tenez les bien fermement au dessus du vide ! Ça ne peut que combler (et pas que le vide hein !).