Et si je déclarais que nous sommes tous victimes de vibrations cacophoniques, voire chaos-phoniques qui nous encombrent le cerveau ? Et si j’ajoutais que taire ces bruits parasites nous permettrait de mieux nous concentrer sur nous même, pour faire le point et apprécier réellement tout ce qui nous fait plaisir, ou bien tout ce que nous trouvons beau, sans être perturbés par l’avis des foules extérieures. Est-ce qu’alors nous ne serions pas à deux doigts du Paradis...Intérieur…
A deux doigts… Si proches…
Avec deux paupières closes et ces deux doigts judicieusement placés, on peut facilement se construire une bulle…S’y concentrer… Et pourquoi pas y chercher la réponse à deux questions fondamentales de notre propre Création : D’où venons nous… Et pourquoi sommes nous dotés de sens…?

paradis_interieur

Eve, femme première de la création, à ce qu’on raconte
N’a jamais sommeillé contre le cœur de sa mère,
Adam non plus, mais il a senti le souffle de son père,
Comme un Bébé ça l’a fait rire… A s’en tenir les côtes…

C’est comme ça que…Mais c’est pas tout à fait vrai, non ?
Il y a peut être une bien meilleure histoire, au fond…

Il y a l’Histoire d’un œuf, mais qui le pond ?
Qui le couve en son ventre fécond ?
Qui lui donne un berceau au ventre rond ?
Fécond et pond, petites pattes en rond !

Dans le cri libérateur d’une indéfinie douleur,
Les âmes bien nées, n’attendent que la peur
Au goût amer qui remplit le fond de leur gorge…
Comme un fer se déplie dans le feu de la forge,
Le nouvel être s’étire, prend forme, découvre la vie
Retenu d’un simple fil qui le lie encore au Paradis…

C’est comme ça que…C’est tout à fait vrai, non ?
Il n’y a peut être pas une meilleure histoire, au fond…

Mais c'est déjà pour nous une histoire ancienne...

Ce soir, comme chaque fois avant de m’endormir
Je saupoudrerai mes mains avant de les sentir
D’une poudre spéciale, inconnue des dealers,
De la meilleure et de la plus pure des odeurs,
Celle du talc, délicatement tapoté sur ma couche…
Avec les petits élastiques là… Ceux de mon drap-housse…

Enveloppé dans ma couette très serrée,
Je referai ce rêve d’un endroit douillet
Vous savez, celui qui nous a tous maternellement abrités
Avant le réveil un peu dur qui a fait de nous des enfants nés…

Rassuré de glisser, de tomber dans les paumes
Vermeilles ou rouges* de la main des Hommes
Prêts à les serrer tendre,
Ou à les ouvrir et les tendre,
Je rêverai alors de ce curieux désert
Que la Fécondité a changé en mère…


( *Ceci est un private clin d‘œil… )


Méditer sur tous les sens du mot naissance
Paix, calme, sérénité, laisser-aller, s’abandonner
Entre une plage de coquillages et un crustacé,
Sur la montagne, à la campagne…Dans la mer,
C’est pour nous le meilleur moment de le faire,
Pendant ces deux mois de vacances…


BONNES VACANCES A TOUS !!!

.